Publication par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France de son "Vocabulaire du développement durable"

Le "Vocabulaire du développement durable" 2015 présente 610 termes et notions nouvelles publiés au Journal officiel de la République française par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF)

PNG

La langue française, qui est depuis 1946 l’une des deux langues de travail du Secrétariat des Nations Unies, est aussi la deuxième langue apprise dans le monde. La francophonie, forte de 274 millions de locuteurs présents sur les cinq continents, est donc impliquée de longue date et sans relâche dans les négociations internationales sur l’environnement et le développement durable.

Les 610 termes et notions nouvelles publiés au Journal officiel de la République française sont accessibles à tous sur le site FranceTerme du Ministère de la Culture et de la Communication, ils permettent d’exprimer en français et de traduire avec précision tous les enjeux de la lutte contre le dérèglement climatique.

Cet outil, édité avec le soutien de l’OIF et de l’AUF, témoigne d’une volonté partagée de faire de la langue française un vecteur d’influence au service d’une cause partagée par l’ensemble des pays francophones.

Accédez à l’ensemble du « Vocabulaire du développement durable  » en téléchargeant directement le pdf ci-dessous :
PDF - 1.2 Mo

Deux exemples de nouvelles notions :

  1. Diatomiste : Hydrobiologiste spécialiste des diatomées. les diatomées sont des algues brunes unicellulaires, utilisées notamment comme indicateurs de la qualité de l’eau.
  2. Allomone : Substance produite par les individus d’une espèce, qui induit, chez ceux d’une autre espèce, une réaction favorable à l’espèce émettrice. Une allomone peut être par exemple, une substance répulsive ou toxique pour les insectes phytophages, ou un parfum, émis par une fleur, attirant les insectes pollinisateurs.

publié le 10/02/2016

haut de la page