Paris, rives de la Seine (1991)

Du Louvre jusqu’à la tour Eiffel, ou de la place de la Concorde au Grand Palais et au Petit Palais, on peut voir l’évolution de Paris et son histoire depuis la Seine. La cathédrale Notre-Dame et la Sainte-Chapelle sont des chefs-d’œuvre d’architecture. Quant aux larges places et avenues construites par Haussmann, elles ont influencé l’urbanisme de la fin du XIXe et du XXe siècle dans le monde entier.

Paris, rives de la Seine
Paris, rives de la Seine
Paris, rives de la Seine
Paris, rives de la Seine
Paris, rives de la Seine
Paris, rives de la Seine
Paris, rives de la Seine
Paris, rives de la Seine

Les rives de la Seine sont jalonnées d’une succession de chefs-d’œuvre dont Notre-Dame, la Sainte-Chapelle, le Louvre, le palais de l’lnstitut, les Invalides, la place de la Concorde, l’École militaire, la Monnaie, le Grand Palais des Champs-Élysées, la tour Eiffel et le palais de Chaillot. Plusieurs d’entre eux, comme Notre-Dame et la Sainte-Chapelle, ont été des points de référence fondamentaux dans le processus de diffusion de l’architecture gothique, tandis que la place de la Concorde ou la perspective des Invalides ont exercé une influence importante sur le développement urbain des capitales européennes. Le Marais et l’île Saint-Louis sont des ensembles architecturaux homogènes qui renferment des exemples extrêmement significatifs de l’architecture parisienne des XVIIe et XVIIIe siècles (hôtel Lauzun et hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis, quai Malaquais et quai Voltaire).

Du Louvre à la tour Eiffel, de la place de la Concorde au Grand et au Petit Palais, l’évolution de Paris et de son histoire peut être retracée à partir de la Seine. La cathédrale Notre-Dame et la Sainte-Chapelle sont des chefs-d’œuvre architecturaux, tandis que les larges places et boulevards tracés par Haussmann ont influencé l’urbanisme du monde entier entre la fin du XIXe siècle et le XXe siècle.

Paris est une ville fluviale. Dès l’installation des premiers hommes, de l’époque préhistorique au village des tribus des Parisii, la Seine a joué un rôle à la fois défensif et économique. La ville historique actuelle, telle qu’elle s’est développée entre le XVIe (mais surtout le XVIIe) et le XXe siècle, traduit l’évolution des relations entre la rivière et les habitants de la ville dans les domaines de la défense, du commerce ou des loisirs, entre autres.

Le choix d’une zone bien déterminée entre le pont de Sully et le pont d’Iéna se fonde sur une très ancienne distinction entre amont et aval de la Seine. En amont, après l’Arsenal, commencent le port et la ville de transport fluvial ; en aval se trouve le Paris royal et aristocratique, dont l’activité commerciale était limitée. C’est cette dernière partie de la ville qui a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial. L’emprise de l’État à travers ses réalisations et sa législation y est extrêmement forte.

Le site et la rivière ont été progressivement contrôlés par le rattachement à la rive de deux îlots, l’île de la Cité et l’île Saint-Louis, par la création d’axes nord/sud, par des aménagements réalisés le long de la rive, par la construction de quais et par la canalisation du fleuve. De même, bien que les différents murs de la ville (enceintes de Philippe Auguste, de Charles V et des Fermiers-Généraux) aient disparu, on peut encore repérer leurs traces dans les différences de dimensions et d’espacement des édifices, qui sont plus rapprochés dans le Marais et l’île Saint-Louis et plus espacés après le Louvre, derrière lequel un plus grand nombre de constructions classiques se regroupe sur trois axes perpendiculaires : Palais-Bourbon - Concorde - Madeleine, Invalides - Grand et Petit Palais, Champ-de-Mars - École militaire - palais de Chaillot. L’ensemble, qui doit être appréhendé comme une entité géographique et historique, forme aujourd’hui un remarquable exemple d’architecture fluvio-urbaine, où les strates successives de l’Histoire se sont harmonieusement superposées.

L’urbanisme d’Haussmann, qui a particulièrement marqué la partie occidentale de la ville, a inspiré l’aménagement des grandes villes du Nouveau Monde, notamment en Amérique latine. La tour Eiffel et le palais de Chaillot sont des témoignages concrets des expositions universelles dont l’importance a été si déterminante aux XIXe et XXe siècles.

publié le 09/07/2014

haut de la page