Cathédrale de Chartres (1979)

Inscrite au patrimoine mondial depuis 1979, la Cathédrale Notre Dame de Chartres constitue selon M. Amadou Mahtar M’Bow, Directeur général de l’UNESCO de 1974 à 1987, « une nouvelle preuve de la volonté de la communauté internationale de prendre solidairement en charge le legs de son passé ainsi que la protection de son cadre collectif de vie ».

JPEG - 45.9 ko
Bas relief de la façade (benalu41)

Représentative de l’art gothique par excellence, bien que fondée sur les techniques de l’art roman, elle constitue un haut lieu de pèlerinage depuis son édification dès le XIème siècle.

Sa préservation fut maintes fois menacée car elle fut le théâtre de quatre destructions successives avant de pouvoir être maintenue lors de son ultime reconstruction en 1260.

JPEG - 64.1 ko
Vitraux Cathédrale C­hartres par Ted Drake

La cathédrale est connue pour avoir constitué le lieu du sacre de Henry IV en 1594 , dérogeant à la coutume du sacre des rois de France au sein de la cathédrale de Reims . Elle est également réputée pour abriter des vitraux impressionnants.

Des travaux de restauration sont actuellement entrepris pour la période 2009 à 2014, à l’initiative du Ministère de la Culture et de la Communication.
En mars dernier, le prédécesseur de Mme Aurélie Filippetti, M. Frédéric Mitterrand, avait salué cette démarche dans le cadre du « Plan cathédrales » pour la restauration des cathédrales de Bourges, Chartres, Tours, Blois et Orléans .

Davantage qu’un simple lieu de prières, Notre Dame de Chartres s’inscrit dans le patrimoine de l’Histoire française dans son sens le plus élogieux.

Intervention du Ministre de la Culture et de la Communication à l’occasion de son déplacement à Chartres le 05 mars 2012.

publié le 08/07/2014

haut de la page