Journée internationale du jazz et concert exceptionnel à l’UNESCO (30 avril 2015)

Proclamée en novembre 2011 et célébrée chaque 30 avril, la Journée internationale du jazz vise à sensibiliser la communauté internationale aux vertus du jazz comme outil éducatif et comme force de paix et de dialogue entre les peuples.

"En période de changement et d’incertitude, nous avons plus que jamais besoin de l’esprit du jazz pour rassembler les peuples, pour protéger la liberté et le dialogue, pour tisser de nouveaux liens fondés sur le respect et la compréhension, pour encourager la tolérance et la coopération. "

Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO (pour voir sa déclaration complète, cliquez-ici)

New-York et La Nouvelle-Orléans, Osaka, Istanbul : la seule liste des villes qui, ces dernières années, ont accueilli Jazz Day illustre les valeurs d’ouverture, d’échange et de dialogue que porte le jazz, au-delà des frontières, et qui fondent l’UNESCO depuis sa création.

Cette journée, organisée par l’UNESCO et l’Institut Thelonius Monk, à l’initiative de cet artiste exceptionnel qu’est Herbie Hancock, et que Paris a eu le privilège d’accueillir cette année, s’inscrit dans cette lignée prestigieuse. Elle a connu le même succès.

Des musiciens du monde entier s’étaient ainsi donné rendez-vous en France et ont accepté de se produire, le 30 avril, lors d’un concert à l’UNESCO, point d’orgue d’une journée ponctuée d’événements qui ont rassemblé le plus large public, partout dans Paris.

Le jazz, sous ses différentes formes, des plus classiques aux plus modernes, incarne la diversité culturelle et le dialogue entre les peuples. Il reste intimement lié aux combats pour la liberté, la dignité et l’égalité. Mélange unique d’influences, il est devenu un art international.

La France s’est affirmée très tôt comme un haut lieu du jazz avec la création, dès la fin des années 1940, du premier Festival du jazz français et de la Semaine du Jazz, ainsi que celle du Salon international du jazz en 1950, à la Salle Pleyel. De Louis Armstrong à Charlie Parker, en passant par Sydney Bechet et Joséphine Baker, les artistes les plus talentueux se sont produits dans les clubs et salles de concerts français.

Cette passion pour le jazz est toujours aussi vivante, portée par de nombreux festivals et une intense énergie créatrice. En témoigne la nouvelle génération de musiciens, saisissante par son dynamisme et sa richesse. En France, ce sont plus de 200 événements qui ont lieu chaque année pour mettre cet art à l’honneur : la 4ème édition de Jazz Day y a trouvé la place qui lui revenait.

Pour plus d’informations sur la Journée internationale du jazz, cliquez-ici.

Cette année, pour son 70ième anniversaire, l’UNESCO accueillait le grand concert de la Journée internationale du jazz.

Dans le cadre des 70 ans de l’UNESCO, c’est Paris et le Siège de l’Organisation qui ont été retenus pour accueillir le concert exceptionnel de célébration de la Journée internationale du jazz, retransmis partout dans le monde via Internet.

Voir le replay

Personnalités et artistes étaient réunis pour célébrer le jazz et la diplomatie culturelle. En présence du Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-Moon, et de la Directrice générale de l’UNECO, Mme Irina Bokova, des artistes de renommée internationale se sont succédés sur scène pendant près de deux heures : Herbie Hancock, Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO, Marcus Miller, Artiste de l’UNESCO pour la paix, Annie Lennox, Dee Dee Bridgewater, Eliane Elias, Femi Kuti, Dianne Reeves, Wayne Shorter, Al Jarreau, Hugh Masekela, Guillaume Perret, Lee Ritenour, Claudio Roditi, Terri Lyne Carrington, Till Brönner, ou encore Dhafer Youssef.

PNG

"Le jazz est la musique de la liberté, une musique qui vient de l’esclavage, de la résistance, créée par des êtres humains oppressés. C’est une question qui touche toute l’humanité, pas seulement les Noirs. Le jazz parle au monde entier, puisqu’il a été créé à partir de la souffrance et la douleur. Il prouve à quel point les pulsions de vie sont supérieures à toutes les violences, à la mort. "

Mme Christiane Taubira, garde des Sceaux et amatrice de jazz, lors du débat "Jazz et liberté" avec Herbie Hancock et Marcus Miller (30/05/15)

A l’issue de cette soirée exceptionnelle, Herbie Hancock a remercié le Gouvernement français et les Parisiens pour l’accueil qu’ils ont réservé à la Journée internationale du jazz. La France est une terre privilégiée d’expression et de reconnaissance du jazz, tant par le nombre de musiciens qu’elle compte sur son sol que de manifestations culturelles dédiées au jazz. Pendant la seule journée du 30 avril, plus de cinquante évènements célébraient le jazz à Paris.

À l’issue du concert de jeudi, Herbie Hancock a annoncé que les hôtes du concert de l’édition 2016 de la Journée internationale du jazz seront Barack et Michelle Obama, à la Maison Blanche.

Pour plus d’informations sur les évènements organisés dans le cadre des 70 ans de l’UNESCO, cliquez-ici.

publié le 22/04/2016

haut de la page