Jean-Pierre Sauvage lauréat du prix Nobel de chimie 2016

" La recherche française une nouvelle fois saluée "

JPEG
(c) Catherine Schroder/Unistra

Le professeur de l’université de Strasbourg a été récompensé le 5 Octobre 2016 par l’académie suédoise pour ses travaux sur la conception et la synthèse de machines moléculaires, aux applications potentiellement révolutionnaires en robotique et médecine.

En compagnie du Britannique James Fraser Stoddart, et du Néerlandais Bernard Lucas Feringa des Pays-Bas, les trois scientifiques ont contribué au développement des machines moléculaires, " un objet de la taille d’une molécule ou d’un assemblage de molécules qui est capable de produire un travail mécanique ou un mouvement dirigé."

Une meilleure compréhension et un plus grand contrôle du mouvement des moteurs moléculaires ouvre la voie au développement de nanotechnologies en robotique et ainsi que de nouveaux matériaux.

D’après le CNRS " Même si le physicien Richard Feynman avait prédit dès les années 1950 le développement des nanomachines, l’Académie suédoise rappelle que les premiers pas significatifs vers une machine moléculaire ont été effectués par Jean-Pierre Sauvage en 1983 lorsqu’il a inventé une méthode chimique permettant d’entrelacer deux molécules en forme d’anneaux, formant ainsi une chaîne nommée caténane. "

JPEG PNG JPEG PNG

PNG

publié le 07/11/2016

haut de la page